La langue de bœuf, ça se mange cru en salade

fistulineP1390916Malgré son nom peu engageant, la fistuline hépathique, appelée aussi « langue de bœuf », fait partie des champignons comestibles. Chose rare, c’est même un des rares champignons non toxique à l’état cru. Dans tous les cas, il vaut mieux le choisir à l’état jeune. Je ne vous parle là que de ce que j’ai lu : j’ai surtout choisi de prendre la fistuline en photo plutôt qu’en steak.
Parmi les recettes, certaines proposent de cuisiner ce champignon comme un morceau de viande, tant il en a l’aspect sanguinolent, surtout quand il est saturé d’humidité. Sa saveur est réputée légèrement acide.
C’est un champignon de grande dimension qui pousse sur les blessures des arbres, en particulier des chênes et des châtaigniers. On le voit assez facilement au mois de septembre en milieu tempéré.

fistulineP1390914

Photos : Réserve naturelle du Marais de Bruges, 29 septembre 2013

à cliquer :

Publicités

Collection # 214

Balade du côté de Latresne (localisation)
21 septembre 2013

Latresne

Fort coefficient de marée = mascaret en fin de journée

Les marées d’équinoxe viennent de s’achever, avec des coefficients systématiquement supérieurs à 100 de jeudi à samedi dernier. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il y eut donc mascaret. Après la version « Dordogne » de la fin du mois d’août, nous avons testé la version « Garonne », en l’occurrence sur la commune de Langoiran.
Première étape pour les candidats au surf sur la vague : rejoindre l’eau. Et ce n’est pas simple. La vase est dense, glissante :

1

Puis les sportifs filent vers l’aval pour choper la vague le plus loin possible :

2

Et là ils attendent, comme les spectateurs. 20 mn de plus que l’horaire annoncé. Et puis, finalement, on l’aperçoit, cette vague :

3

Elle est nettement moins impressionnante que sur la Dordogne. Plus loin de l’embouchure que le site phare de St-Pardon (commune de Vayres), le flux est en plus cassé par les ponts et par le passage par Bordeaux, véritable goulet d’étranglement. Du coup, pas de train de houle, pas de vent qui se lève au passage de la vague, l’ensemble est plus doux et beaucoup moins haut :

4

Le schtroumpfpignon

bolet blanchâtreLa famille des bolets est vaste, et peu d’entre eux sont réellement dangereux. En gros, si on sait repérer le vilain bolet satan, on est tranquille.
Néanmoins, dans cette vaste famille, tous les champignons ne sont pas bons pour la casserole, soit par leur goût désagréable, soit parce-qu’ils peuvent provoquer des troubles digestifs bénins mais néanmoins peu souhaitables si on veut mener une vie sociale normale le lendemain.
Le bolet blanchâtre cumule les deux handicaps précédemment décrits. Il est cependant rigolo à observer car il devient bleu vif à l’instant même où on le coupe, une belle couleur schtroumpf encore plus vraie que dans la BD.
Le fait de devenir bleu n’est pas à lui seul un signe de non-comestibilité. Les deux critères sont d’ailleurs totalement indépendants : certains bolets virent au bleu et restent tout à fait agréables au goût et anodins pour les fonctions digestives de l’humain moyen. C’est ainsi le cas du bolet bai (2 fourchettes dans ma bible des champignons), mais son bleuissement se produit un peu après la cassure et non aussitôt.

Photos : Langoiran, 21 septembre 2013

Source principale : Cécile LEMOINE, Le nouveau guide des champignons, Editions Ouest-France, 2011

La bonne bouille rouge du mangeur de chardon

chardonneret P1390662S’il se nomme « chardonneret », et même « chardonneret élégant » si on veut être précis, ce n’est pas un hasard : ce passereau a le bec ad hoc pour boulotter les graines des chardons. C’est pour cela qu’il est actuellement visible sur lesdits chardons, ceux-ci ayant fané à la fin de l’été.
L’oiseau est farouche : je n’ai vraiment pas pu m’approcher comme je l’aurais voulu, alors qu’habituellement, les piafs de jardin sont peu craintifs, en particulier les rouge-gorge et plus encore les moineaux, qui picorent directement sur la table de la terrasse.
Si le mâle a la bouille rouge, la femelle force moins sur le maquillage. Sur les deux photos qui illustrent cette note, elle se trouve à gauche et lui à droite.
C’est un oiseau commun des villes, dès lors que des jardins lui offrent pitance. Il niche dans la quasi-totalité des pays du continent eurasiatique (sauf subcontinent indien) et peut être ponctuellement présent en Australie et Nouvelle-Zélande, ainsi qu’au Brésil et en Argentine.

chardonneret P1390661

à cliquer :

Photos : jardin public de Bordeaux, septembre 2013

Collection # 213

Quelques voitures du XXe siècle

Journées européennes du patrimoine 2013
Bordeaux

voitures