Madame Lampyre : en photo, y’a pas pire

Ceci est un ver luisant :

lampyre P1390376

On voit bien la lumière, née d’une bioluminescence façon « ampoule froide », c’est-à-dire qui fait joli dans la nuit mais qui n’émet pas de chaleur. Sur l’image ci-dessus, on voit bien le côté « luisant », mais moins le côté « ver ».
Je reprends une photo, cette fois au flash. Ceci, disais-je, est un ver luisant :

lampyre P1390378

De quoi de quoi ? vous ne me croyez pas ? la bête ressemble à une larve et pas à un ver ? OK, je capitule. Le ver luisant, de la famille des lucioles, n’est pas un ver. Ce qui éclaire comme des loupiotes les jardins d’été garde sa forme de larve toute sa vie. Il s’agit de la femelle du lampyre, un animal de la famille des coléoptères (monsieur, lui, ressemble à un coléoptère). Par rapport au mâle, la femelle est gigantesque. C’est donc madame qui porte des habits de lumière dans la nuit, uniquement pour des raisons sexuelles. Il parait que les œufs aussi sont légèrement luminescents.
Le lampyre est un ami des jardiniers car il boulotte les escargots, ce qui peut paraître surprenant quand on compare les tailles du prédateur et de la proie. Pour arriver à ses fins, et combler sa faim, le lampyre anesthésie sa proie puis la liquéfie littéralement avant de l’aspirer, façon fêtard face à un comptoir rempli de mojitos.

à cliquer :

Photos prises avant-hier dans mon jardin

Une réflexion sur “Madame Lampyre : en photo, y’a pas pire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s