Le bourrier continue de cracher

Il y a deux ans, je narrais ici même l’histoire du bourrier, cette décharge démoniaque au ras de la Grande Plage de St-Trojan, sur l’île d’Oléron. Décharge alimentée par les bons soins des îliens pendant suffisamment d’années pour que la gestion des déchets, aujourd’hui, soit insurmontable. Et pourtant, il y a deux ans, des travaux furent entrepris pour nettoyer le site. Autant vouloir nettoyer les écuries d’Augias avec une brosse à dents ! Mais là point d’Héraclès pour plier le boulot en une journée ! Même si les travaux furent aussi longs qu’onéreux, une bonne partie de la saleté est restée sous le tapis ; on voit bien la ligne de crasse formant une strate bien nette dans le sable :

beurk P1340189

Et comme la dune recule, sous l’effet de l’érosion, il en émerge parfois des objets de grand format, comme cette calandre de voiture, enfouie là depuis … depuis … au-moins et même plus longtemps encore :

beurk P1340190

Publicités

Une réflexion sur “Le bourrier continue de cracher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s