Remplir les blancs

Sur une vieille palissade d’une friche urbaine, les blancs sont plutôt gris, mais peu importe. En août dernier, je montrais ici-même comment, de manière tout à fait légale, ce mur désespérant était passé à la couleur : cliquez ici pour la piqûre de rappel. Certes, l’ensemble était inachevé et il l’est d’ailleurs encore aujourd’hui, mais moins. Petit exemple des ajouts récents, attrapés dimanche :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s