Né sous le signe du buffle

Selon l’astrologie chinoise, 1553 était une année du buffle. Il se trouve que c’est aussi l’année de naissance d’un bambin qui devint le roi HENRI IV. L’astrologie chinoise, vous en conviendrez, n’a que peu d’importance pour papoter autour de la naissance dudit roi, mais cette info m’a au moins permis de trouver un titre.
Donc HENRI, pas encore IV, naquit un mercredi de décembre. Sa maman, JEANNE D’ALBRET, avait été priée de rallier fissa le château familial de Pau. Son premier enfant était décédé, conséquence banale d’une mise en nourrice précoce mais traditionnelle, il ne s’agissait pas de perdre le deuxième.
Décembre 1553, donc. L’imagerie du XIXe siècle, via le tableau d’Eugène DEVÉRIA (ci-dessous), nous montre le nouveau-né brandi par son grand-père au-dessus de l’honorable assemblée qui a assisté à l’accouchement, un peu comme un sportif brandit un trophée.

Le père de JEANNE D’ALBRET, donc grand-père d’HENRI IV, aurait incité sa fille à chanter pour lutter contre les douleurs de l’accouchement. C’est lui aussi qui prodigue au nourrisson le « baptême béarnais », à base d’ail et de vin (espérons au-moins qu’il s’agissait d’un de joli Jurançon, comme on sait si bien le faire dans la région). HENRI DE NAVARRE était prêt pour affronter la vie …

—> à cliquer : la page consacrée à la naissance d’HENRI IV sur le site web du Musée du Château de Pau

—> photo : statue d’HENRI IV à Pau (photo prise le 6 novembre 2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s