Collection # 171

La glisse
Pointe et presqu’île du Cap Ferret, novembre 2012

Publicités

Remplir les blancs

Sur une vieille palissade d’une friche urbaine, les blancs sont plutôt gris, mais peu importe. En août dernier, je montrais ici-même comment, de manière tout à fait légale, ce mur désespérant était passé à la couleur : cliquez ici pour la piqûre de rappel. Certes, l’ensemble était inachevé et il l’est d’ailleurs encore aujourd’hui, mais moins. Petit exemple des ajouts récents, attrapés dimanche :

Nous sommes à la fin de l’année 2012, monsieur Jacques Chaban-Delmas est maire de Bordeaux

CHABAN a régné sur Bordeaux de 1947 à 1995. La fin du règne fut marquée par une sorte de vide intersidéral qui a plongé la ville dans un profond sommeil, ce qui donna l’occasion au sieur JUPPÉ, façon prince charmant sur son cheval blanc, de réveiller la gracieuse somnolente. Monsieur JUPPÉ, aujourd’hui arbitre d’une querelle umpéienne même pas digne d’une mauvaise série télé, n’a de cesse de raviver le souvenir de CHABAN.
Tout a commencé en 2000, à la mort de ce dernier. La ville, qui entre temps avait ouvert un œil, lui devait bien ça. C’est ainsi que le stade, jusque là connu sous le nom de Parc Lescure, devint le Stade Chaban Delmas. Dans la foulée, il fut question de chabaniser l’aéroport, situé sur une commune voisine. De gauche, la commune voisine. Et puis tous les bâtiments publics ne peuvent pas porter le même nom, ça risque de créer des confusions (tu imagines les Girondins frappant le ballon sur le tarmac ?). L’aéroport garda son nom d’aéroport de Mérignac, et c’est bien ainsi.
Le chabanisme rebondit douze ans plus tard. Le nouveau pont, dit Baba. Il fallait bien lui trouver un nom, à lui aussi. Il fut envisagé « pont Toussaint-Louverture », c’était bien. Mais non, la messe fut autrement dite : « pont Chaban-Delmas ». Soit.
Il y a quelques jours (semaines ? je ne vois pas le temps passer), une statue (illustration quelque part dans cette note) représentant le grand homme (ou une grande statue représentant l’homme ?) fut inaugurée en grandes pompes sur la place Pey Berland, qui est à la fois celle de la mairie et de la cathédrale. Qu’est-ce que monsieur JUPPÉ ajoutera pour honorer son idole ?

Petite balade de fin de semaine

C’est une balade classique, banale, et reposante. Petite forêt de St-Brice, à Andernos. Une forêt mi-pins mi-chênes, avec des allées larges, on peut prendre du recul et regarder les arbres.

Une forêt sans passage difficile, dans laquelle il est rigoureusement impossible de s’égarer. Un sous-bois où prendre son temps, celui de  regarder les plantes, la mousse sur les arbres. Une balade idéale quand la semaine a été très dense et quand celle qui s’annonce ne peut être que pire. Une balade pour respirer, tout simplement.

Collection # 170

Château de Pau
Novembre 2012

Que la rondeur soit

La mode selon laquelle une belle femme est une femme maigre, qui torture corps et esprit pour séduire, n’a pas toujours été la règle. C’est ainsi qu’en mars 1936, le magazine féminin La Mode et la Maison, affirme que la nouvelle tendance est à la rondeur : « La mode veut des femmes potelées ».
L’article (disponible sur le site de la BNF) donne des conseils précis pour obtenir les fameuses rondeurs moelleuses qui distinguent la femme de l’homme et qui en font le charme, surtout aux yeux de ce dernier. Premier conseil : mesdames, soyez de bonne humeur. Et oui, l’excès de travail et les soucis rendent neurasthénique, c’est écrit dans l’article.
Mais concrètement, que doit-on faire ? d’abord dormir beaucoup. Au moins huit heures par nuit, et près d’une heure l’après-midi : chaise longue obligatoire à l’heure de la sieste. Cela ne doit en aucun cas empêcher l’activité physique, elle aussi préconisée.
Mais cela ne suffit pas : l’alimentation est bien sûre l’alliée incontournable du régime. Manger à heures régulières, sans grignotage entre les repas ni fantaisie dans les menus, semble être un gage de bonne santé. Les aliments vinaigrés en entrée sont à bannir, car ils « coupent l’appétit ». Il faut en revanche mettre le paquet sur les farineux et les céréales. S’ensuit une liste d’aliments dits « profitables » : sardines à l’huile, viandes en sauce, fromages, confitures, entremets, etc. Bon appétit à toutes !