Mais si, ça se mange !

C’est une histoire de champignon, donc une histoire de saison. Dans les bouquins, il est décrit comme « sans intérêt », voire signalé par une casserole barrée. Casserole barrée, ça veut dire que le goût est désagréable, mais qu’il n’y a aucun danger à tenter le coup. Sur internet, les recettes de cuisine pullulent ! Allez y comprendre quelque chose ! Ce champipi est la vesse-de-loup, appelée aussi « lycoperdon », mais dans les deux cas, cela veut dire « pet-de-loup ». Dit comme ça, c’est effectivement moyennement engageant. En fait, il ne faut pas cueillir la vesse-de-loup à un stade autre que très très jeune (photo ci-dessous à gauche), car celle-ci se transforme en sac à poussières avec le temps (photo ci-dessous à droite).

Il faut donc choisir le champignon quand il vient de sortir de terre, alors qu’il est encore très blanc, y compris à l’intérieur. Il doit aussi être bien ferme. Il peut alors être cuisiné comme tous ses petits frères champignons comestibles, et si possible avec eux, car, en effet, il est assez fade. Mais sa texture est agréable, et, comme me le disait une amie spécialement consultée à ce sujet, il peut faire du volume quand la cueillette est modeste. Nous avons donc tenté la vesse-de-loup en omelette avec du cèpe, de la coulemelle et du cèpe de pin. Résultat très agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s