La place de l’herbe de la pampa, c’est … la pampa !

La pampa est un paysage typique de l’Argentine. Un petit air d’Amérique latine, de voyage, d’exotisme. C’est peut-être cela qui a motivé, et qui motive encore, celles et ceux qui plantent des herbes de la pampa dans leur jardin. Et puis il parait que ça fait joli, les grands plumeaux blancs qui peuvent grimper à quatre mètres. La seule plante (en dehors des arbres) pouvant atteindre une telle hauteur sur l’île d’Oléron devrait être la rose trémière, et rien d’autre. En effet, les patrons de campings (et ce n’est pas ce qui manque sur l’île), les particuliers, les municipalités elles-mêmes pendant un temps, ont vu un bon moyen de faire de la déco dans cette plante tape-à-l’œil et peu onéreuse (des plants entre 3 et 14 € sont en vente sur le net).
Et la plante s’est plu. Elle a aimé aussi bien les zones humides des marécages que les zones plus sableuses. Elle a donc essaimé et est aujourd’hui une menace pour la biodiversité de l’île. Elle appauvrit les pâturages, entre en concurrence avec des espèces végétales locales. Tout arracher relève de la gageure pure et simple, indépendamment même du coût exorbitant de l’entreprise. La Communauté de Commune de l’île d’Oléron a édité une plaquette, disponible en pdf, mettant en garde les habitants  afin qu’ils limitent la progression de leurs propres herbes de la pampa (par arrachage des jeunes plants) et surtout qu’ils n’en plantent pas de nouvelles.

Publicités

Une réflexion sur “La place de l’herbe de la pampa, c’est … la pampa !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s