Le rendez-vous des migrateurs

La cigogne est un volatile de plus en plus banal sur les terres girondines, en particulier du côté du Bassin d’Arcachon. Certains spécimens partent plus au sud en hiver mais, comme la tambouille est bonne et gratuite sur le Bassin, un nombre significatif de cigognes adultes ne migre plus. Le Bassin d’Arcachon propose aussi un service de gîte d’étape pour les cigognes effectuant le voyage entre le nord de la France et l’Afrique. C’est ainsi que dimanche dernier,  tout près du port d’Audenge, un guide-naturaliste comptait les cigognes qui se rassemblaient dans un champ. Il en était arrivé au chiffre de 29. Au milieu de ces cigognes se trouvaient d’autres migrateurs : les spatules blanches, qui, elles aussi, apprécient l’hiver en Afrique. Assurant l’accueil (ou jouant les pique-assiette ?), des hérons cendrés s’étaient mêlés aux oiseaux voyageurs.

Publicités

Une réflexion sur “Le rendez-vous des migrateurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s