Tout est bon dans la betterave

Ceci est une betterave. Une vraie. Qui a poussé dans de la bonne terre sans intrant chimique assassin. Qui n’a pas fait 500 km pour atterrir dans un rayon d’hypermarché. D’ailleurs cette betterave n’a jamais vécu en hypermarché. C’est une betterave de jardin, une betterave d’AMAP qui a du goût :

Les betteraves de l’AMAP m’ont réconciliée avec ce produit que je trouvais triste, au goût de terre ou sans goût du tout. Les premières qui nous furent livrées étaient très petites. Nous les avons dégustées crues. Puis arrivèrent les betteraves plus volumineuses, que nous avons cuites au four. Un pur plaisir là encore. Et, un peu par hasard et beaucoup par Google, j’ai appris que les feuilles se mangeaient aussi. J’ai donc procédé comme pour les épinards et les feuilles de blettes, faisant cuire les feuilles de betteraves avec un peu de beurre, de sel et de poivre :

Comme pour les légumes pré-cités, la feuille de betterave rétrécit au lavage à la cuisson. Evidemment, au final il en reste fort peu, mais le goût est très agréable, très proche justement des feuilles de blettes et d’épinard, avec même un très léger arrière-goût d’oseille :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s