Un moineau dans le tuyau

Une anecdote du quotidien, du pas grave, pas important, quoique … Je pianotais sur un mac au mieux de sa forme, l’engin sur les genoux, et moi-même sur le canapé. Et du bruit dans la cheminée, un peu comme quand des paquets de suie dégringolent d’un coup. Et puis ça recommence. Et puis ça s’accentue. Perception d’un battement d’aile assez fort. Il y a de la volaille dans le conduit de la cheminée. Le bruit est fort, fréquent, ça me fait mal au cœur de penser qu’une brave bestiole est tombée dans le trou et se débat. Mais que faire ? allumer un mini-feu en espérant que l’air chaud fasse remonter la bête ? oui mais la fumée l’asphyxiera avant. Monter sur le toit ? casse-margoulette, et à quoi bon ? Monkeum et moi-même ouvrons la trappe de la cheminée, celle-qui permet d’avoir de l’air en hiver pour attiser le feu. Mais faut-il aussi ouvrir la porte ? et si le zozio est gros et en colère ? et si c’est un merle ? une pie ? un cormoran ? une cigogne ? allez savoir.
Au final, l’animal s’est retrouvé dans le foyer, battant des ailes en tous sens. Porte de la cheminée : ouverte. Fenêtres de la maison : ouvertes. Et le piafounet s’est envolé, sans demander son reste. C’était un petit moineau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s