Le Voyage à Nantes, suite. L’œuvre de Leandro ERLICH est installée sur la place du Bouffay et s’intitule « Monte-meuble, l’ultime déménagement ». A vrai dire, on ne sait pas très bien si le monte-meuble apporte les effets un peu ringard d’une famille qui arrive ou si effectivement il s’agit d’un départ. La maison elle-même n’est qu’un angle d’immeuble XVIIIe comme il en existe des centaines dans le quartier, détaché de toute fondation, fixé côté ciel. On pense aussi aux bâtiments en cours de démolition, dont les intérieurs deviennent visibles de tous, avec les tapisseries et les peintures, parfois la trace d’une cheminée ou la faïence d’une salle d’eau, on a tous vu ça des dizaines de fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s