Marcher dans l’explosion

Il s’agit d’une plateforme imaginée par des étudiants de l’école d’architecture de Nantes. Elle jaillit façon explosion entre deux bâtisses du Quai de la Fosse séparée par une ruelle si étroite que deux piétons s’y croisent à peine :

C’est un échafaudage vaguement emballé de plastique translucide. Dire que c’est beau serait fort discutable, mais au moins c’est ludique. On peut y monter. Faut être patient, pas plus de quatre personnes à la fois. Une fois en haut de l’escalier de chantier, on découvre le monde à travers une drôle de lucarne au bout d’un tunel qui semble approximatif :

Si on s’approche, c’est la ville qui perd ses détails et ses formes :

L’installation porte le nom très kitsch de « Superama », façon mode des années 60-70 (remember les « Discorama » de Denise Glaser, et puis vinrent les magasins Castorama, je lis encore Télérama … Toute une époque !). Comme les œuvres non pérennes du Voyage à Nantes, Superama sera démonté après le 19 août.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s