Une fleur jaune contre les bleus

Suite de la balade florale dans les Alpes, en l’occurrence aux abords de la station du Collet d’Allevard. Outre les multiples orchidées, dont j’ai montré un exemplaire il y a quelques heures (la suite … plus tard … un jour … peut-être), on trouve aussi une fleur toute simple, archi-connue, qui ressemble à une grande marguerite jaune : c’est l’arnica. Tout un chacun en connaît les gels, crèmes, ou granules homéopathiques qui soulagent les coups et font pâlir les bleus. Il ne faut néanmoins moins pas essayer d’ingérer cette plante (sinon sous la forme homéopathique) car elle s’avère très toxique pour l’ensemble de l’organisme (système digestif, système nerveux, etc). Il est en outre déconseillé de la cueillir afin de préparer son propre onguent : la plante, à ce petit jeu, a failli disparaître.

  

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s