Copuler dans la rizière

Il parait que raconter des histoires salaces, ça fait grimper les stats. Que si tu mets « cul » et « sexe » dans ton blog, t’as plein de visiteurs. Et que c’est encore mieux si tu mets des photos, des vraies, pas des photoshopées. Soit. Je tente l’expérience.
L’histoire se passe donc en plein air (preuve que certains n’ont aucune pudeur, pire que le chat aux yeux verts qui drague en couinant, hurlant et urinant la minette d’à côté), mais le charme romantique est au rendez-vous, limite ambiance asiatique : en effet, nos deux tourtereaux jouent à zizipanpan dans une rizière. Que la rizière mesure moins d’un mètre carré, qu’elle soit juste là pour montrer aux gens comment pousse le riz, et enfin qu’elle se trouve dans le Jardin public de Bordeaux, n’enlève rien à l’élan torride qui unit notre couple. C’est la saison des amours, les hormones éclosent comme les jonquilles, youkaïdi youkaïda. Pour faire court, c’est la foire aux bisous chez les batraciens. Aurais-je oublié de préciser que l’histoire de Q ici présentée unit deux crapauds ? C’est fou ce que je suis étourdie, parfois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s