Il est frais, mon poisson, il est frais !

Il y a un inévitable côté folklorique dans cette vente de poissons au cul des bateaux, sur le Vieux Port de Marseille. Bien sûr. Un peu comme dans Asterix, sauf que, là, le poisson est vraiment frais, avec les ouïes rouges et les yeux qui brillent. Tu aurais vu ces rougets, et puis ces bonites, et puis les poulpes qui nageaient encore, les soles … Tout cela vient de tout petits bateaux, d’où l’on décroche patiemment les dernières sardines :


La sardine qui a bouché le port de Marseille ? s’il s’agit bien, comme le dit l’histoire, du nom d’un bateau qui se serait renversé à l’entrée du port, il est clair qu’il devait être beaucoup plus gros que ces joujoux flottants :


Dans tous les cas, ce qui compte, c’est l’extraordinaire fraicheur du poisson, rien à voir avec ce qu’on trouve dans les supermarchés (voire les marchés tout court) éloignés des lieux de pêche. Elle est belle, ma daurade, elle est belle !

Publicités

Une réflexion sur “Il est frais, mon poisson, il est frais !

  1. La vente de la pêche du jour sur le quai des Belges à Marseille
    Le privilège de la vente directe dite « à la pierre du quai » fut accordé par Colbert en 1689 à tous les petits patrons pêcheurs de France souhaitant écouler leur prise en petite quantité sans passer par une criée officielle. On pourrait parler de « franchise ».
    A Marseille, mes amis pêcheurs parlent de privilège de vente « sur la pierre froide », mais c’est la même idée.
    Cette forme de vente garantit à l’acheteur d’avoir un poisson du jour retour de marée, comme vous l’avez excellemment noté vous-même. Je dirais même qu’il faut le garder 24 heures au frigidaire avant de le cuisiner, car on ne doit pas manger du poisson qui sort toute juste de l’eau !.
    Les habitués – dont je suis – attendent l’arrivée des bateaux. C’est un plaisir et un privilège de contempler le Vieux Port dans toute sa gloire du matin… à même le quai de la plus vieille ville d’Europe occidentale.. Petit rappel: Massalia fut fondée par des Grecs à l’automne 599 avant J.C…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s