Le peuple du marais

Au départ, c’est une berge de Garonne vasouillarde face à une île boisée. C’est aussi un bout de rocade bordelaise, avec entre les deux un méli-mélo de centres commerciaux, la France moche dans toute sa splendeur, au ras de la gigantesque usine d’incinération de l’agglomération. Et pourtant, le lieu a du charme, du calme, et sent le chèvrefeuille, surtout le dimanche quand les magasins sont enfin fermés et les parkings vides. Au bord du fleuve, nous aimons regarder les cabanes des pêcheurs, et, dans un minuscule marécage, à sec par ce printemps hors normes, nous aimons revoir les sculptures de Michel LECŒUR, sculpteur du collectif de Bègles « La Morue Noire ».
Il y a une sorte de dragon de métal :

Et aussi une somptueuse licorne :

Un pêcheur du coin :

Un plongeur qui remonte vers la surface :

Et puis une sirène, un scaphandrier englué dans la vase, une pêcheuse. Revue de détails dans la collection de demain.

Advertisements

Une réflexion sur “Le peuple du marais

  1. La famille s’est sacrément agrandie ! Tu me donnes envie d’y retourner.
    (oui, le seul centre commercial où on peut trouver un coin de nature bien sympa…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s