Retour du côté des prés salés

C’est un peu par hasard que nous avons en partie refait, samedi dernier, une balade du côté des prés salés d’Arès et de Lège, près d’un an après une première virée dans ce lieu à la fois très calme et déjà plein de moustiques ; depuis, le scénario qui domine à la maison, c’est « gratte gratte ». Cette fois, nous sommes partis du parking côté Lège pour aller jusqu’au port ostréicole d’Arès, toujours en longeant la petite rivière qui descend du Médoc :

Tout nous rappelle l’arrivée récente et tonitruante d’un printemps très attendu. Les bourgeons deviennent feuilles :

Les bourdons ronronnent dans les aubépines :

Le ragondin lutine la ragondine :

Pas une minute à perdre, ça bosse ! Sur le port ostréicole d’Arès, grand silence là aussi. Le boulot se fait pourtant, mais ailleurs :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s