Sud-Ouest en avait dit deux mots et tiré trois lignes : un nouveau bateau était amarré dans le port de Bordeaux, un truc long de 110 mètres, plat comme une limande, fin comme une couleuvre, bref, un navire pour balader les touristes sans leur faire risquer le mal de mer puisqu’il s’agit d’un navire de rivière.

Samedi, je vois donc l’objet flottant clairement identifié, immatriculé à Strasbourg, ce qui ne manque pas d’originalité quand on porte le nom tout neuf de « Princesse d’Aquitaine », mais ce qui est logique dès lors que l’on apprend que le bateau appartient à une compagnie de croisière alsacienne, CroisiEurope.

Ayant une capacité d’accueil de 138 passagers répartis dans 69 cabines doubles, le « Princesse d’Aquitaine » prévoit d’effectuer une quarantaine de croisières cette année, en aval de Bordeaux, sur la Garonne, la Gironde et la Dordogne. J’ai aussi entendu parler de virées sur le Bassin d’Arcachon, mais là, il faudra m’expliquer par quelle route fluviale ou maritime le bateau pourra s’y rendre … Les balades durent de cinq à huit jours, avec escales dans notre beau pays pinardier.

Avant de batifoler dans la Garonne, ce bateau, tout juste sorti des chantiers il y a dix ans, frayait ailleurs, sous le nom de « Rhône Princesse ». Il existe un nouveau « Rhône Princesse » qui, comme son nom ne l’indique pas, navigue sur la Seine.

4 réflexions sur “Une croisière sans le mal de mer

    1. Vous me posez une colle. J’espère que oui, mais pour de plus amples informations, il vaut mieux se rendre sur le site de l’armateur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s