Pour réussir un anniversaire, il faut s’y prendre à l’avance. Pour celui qui nous concerne, les organisateurs ont calculé large, puisque le D-Day est le 4 novembre. Il s’agit en effet du 150e anniversaire de l’unification italienne, le 4 novembre correspondant au jour où le roi Victor-Emmanuel II est monté sur le trône, Turin étant alors la capitale du pays tout neuf.
Quand on prépare un anniversaire, on range la maison, on emballe les cadeaux, on sort les bougies. Si l’aspect loupiote m’a échappé, l’emballage n’est pas passé inaperçu : les bustes sculptés des hommes (mais où sont les femmes ?) qui ont fait l’Italie moderne sont fin prêts, il ne reste plus qu’à les sortir de leur blister. À Rome comme ailleurs en Italie, on s’affaire pour les festivités : la poste édite des timbres commémorant l’événement, Ferrari sort un modèle baptisé F150, bref, 150 est le chiffre à la mode, visant à faire oublier que la partie nord du pays se séparerait bien parfois du sud, mais une seule Belgique en Europe, ça suffit.
La fête a aussi lieu en France : en remerciement pour son coup de main aux nationalistes italiens, Napoléon III était rentré à la maison avec la Savoie et le comté de Nice, qui, à leur manière, ont aussi un 150e anniversaire sur le feu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s