La chaleur du Colisée

Rome by night : 18 h 30. La nuit tombe vite dans ce coin-là en hiver, une heure avant chez moi, alors le « by night » est précoce, bien avant l’apéro et le repos des petons usés par le piétinement urbain. Nous tournicotons dans les antiquités romaines, et arrivons devant le Colisée.

Là, des chats sont pelotonnés sur les spots qui éclairent l’édifice, de l’autre côté des grilles par rapport aux badauds, ainsi protégés des mains furtives des touristes, mais pas des yeux des mêmes arpenteurs de ville. Un seul de ces chats, devenus oranges sous l’effet de la lumière vive, pouvait réellement être pris en photo. On le voit encore mieux sur la photo laissée à l’annexe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s