Grèbe au Bourget

Avant jeudi dernier, je n’avais vu qu’une seule fois un grèbe huppé, c’était dans le parc ornithologique du Teich, sur le Bassin d’Arcachon (clic ! clic !). Jeudi dernier, donc, en fin d’après-midi, alors que je découvre l’extraordinaire quiétude du lac du Bourget, j’aperçois trois spécimens de cet oiseau, facilement reconnaissable à son plumet sur la tête.
Sa présence sur ce lac est liée à la nourriture qu’il y trouve. Le naturaliste Buffon, qui avait observé cet oiseau-ci parmi tant d’autres au XVIIIe siècle, disait ainsi des grèbes qu’ils étaient « fort gras » :  » Non seulement ils se nourrissent de petits poissons, mais ils mangent de l’algue et d’autres herbes, et avalent du limon ; on trouve aussi assez souvent des plumes blanches dans leur estomac, non qu’ils dévorent des oiseaux, mais apparemment parce-qu’ils prennent la plume qui se joue sur l’eau pour un petit poisson » (source).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s