La maison des Barbapapa

Vue d’en haut, la masse est bleue, peu définie, et le couvercle sur le dessus pourrait presque faire penser à une sorte de poubelle qui aurait été fortement bousculée :

En disant cela et en n’en montrant pas plus, je suis mauvaise langue, je donne même l’impression de n’avoir trouvé aucun intérêt à cette construction, ce qui n’est pas le cas. Il s’agit en fait d’un des multiples éléments construits lors de la deuxième édition d’Estuaire, cette biennale d’art contemporain qui unit Nantes, Saint-Nazaire et les communes de l’estuaire de la Loire. Cette œuvre est sortie de l’imagination de l’atelier Van Lieshout, s’appelle L’Absence, et se situe juste à côté de la nouvelle école d’architecture de Nantes. Il s’agit d’un bar, pratiquant des tarifs relativement bas mais dont les horaires d’ouverture sont assez étroits. C’est la note présentant le lieu dans le Petit Futé qui fait allusion aux Barbapapa.

Côté Loire, la façade est plus classique, permettant de voir à quel point le lieu est quand même petit. Intérêt tout de même : on peut réserver le lieu pour des soirées privées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s