Ambiance douche écossaise en sous-sol

J’ignore si l’Ecosse pratique réellement la douche en alternant brutalement le chaud et le froid, mais c’est tout de même bien cette expression qui m’est venue à l’esprit dans le métro de New-York, en juillet dernier, alors que les températures extérieures étaient sensiblement les mêmes qu’à Bordeaux (en gros 35°C en milieu de journée).
Tout d’abord le chaud, le très chaud : les couloirs, assez moches, les quais, moches aussi et aussi étroits que très longs. Une chaleur suffocante, on cherche l’air, on rêve de pluie. Une moiteur difficilement supportable, on dégouline, on transpire, on s’éponge, on se désaltère à la bouteille d’eau que nul ne risque d’oublier d’apporter. Dès le matin relativement tôt, la chaleur se fait sentir, le soir elle est insoutenable. D’où vient-elle ?
D’abord de l’été, bien sûr. Mais aussi de la clim poussée à fond dans les trains, qui rejette donc un air très chaud par bouffées régulières. Et c’est ainsi que j’en viens au froid, celui des rames. On y enfile parfois la petite laine. La douce fraicheur que l’on ressent en entrant dans le train lui-même laisse vite place à des frissons, une légère chair de poule.

Par ailleurs, ce métro de New-York n’est pas plus compliqué qu’un autre, dès lors que l’on a à peu près compris les grandes lignes (dans tous les sens du terme), intégré le fait que tous les trains ne s’arrêtent pas à toutes les stations de leur ligne (ils roulent sur des voies centrales, c’est ainsi qu’un métro peut en doubler un autre, rendant plausibles les problèmes d’arithmétique de notre enfance), saisi que le portillon d’entrée sur le quai était aussi celui de sortie, et accessoirement saisi que certains métros, parfois, changeaient de ligne à la mi-temps sans prévenir ou restaient bloqués dans les tunnels pour des temps variables. C’est ce côté capricieux du métro newyorkais qui a inspiré à Didier LOCKWOOD son B Train Blues.
Ambiance en vingt secondes de ce métro que nous avons largement utilisé, et globalement sans problème :

Vodpod videos no longer available.

—> A cliquer : le schéma général des lignes du métro de New-York.

Publicités

3 réflexions sur “Ambiance douche écossaise en sous-sol

  1. Nous étions sur l’autre quai ;o)) : http://latartine.farv.fr/?p=1535
    Je me régale à lire tes chroniques new-yorkaises qui rappellent plein de bons souvenirs. Et je ne sais plus si je te l’ai déjà dit, j’aime beaucoup le nouveau look du blog avec la photo d’arrière plan qui change tous les jours. En fait, je suis très jalouse!

    • Et oui, on a pris le métro au même endroit, j’ai aussi quelque part certains de ces petits personnages, …
      Pour la déco : merci de tes compliments. Ça m’a bien pris deux jours, pour refaire les tapisseries, déplacer les cloisons, mais de là à être jalouse, quand même, faut pas exagérer …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s