Impressions Chinatown

On n’y va pas pour voir quelque chose de beau, on s’attend par contre à du dépaysement, des idéogrammes chinois partout, une foule asiatique façon Shanghaï, des odeurs d’épices, que sais-je.
On voit des badauds sur des trottoirs, comme partout, des idéogrammes : oui, et puis un sacré foutoir dans les devantures des boutiques, des aliments non identifiés (champignons, coquillages énormes, plantes médicinales parfois) qui sèchent au soleil. L’odeur est forte et gênante, celle de poissons modérément frais, qui se dégage des étals en plein air ou des petits marchés situés dans les caves des immeubles. Un quartier à visiter par curiosité, mais sans plaisir particulier, peut-être même un certain dégoût à voir les canards laqués pendre  à leurs crochets, hors de toute vitrine réfrigérée, un lieu où l’hygiénisme étatsunien n’a pas encore imposé sa loi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s