Plat tout bête, mélange de recettes en vrac trouvées sur le net, avec bon gros dosage au pif, testé hier soir sur l’homme de la maison qui a levé son pouce pour dire que c’était bon, et comme j’avais les crocs, j’en ai mangé aussi. Conseils de fabrication (sans image de la réalisation finale, je dîne rarement avec l’appareil photo à la main) :

Pour faire la tarte à l’envers avec des pommes de terre, il faut :

  • 3 très grosses patates (ou 5 grosses ou 7 moyenne ou beaucoup de petites), de bonne qualité (pas un immonde truc farineux et sucré) ;
  • 5 ou 6 champignons de Paris (mais à la saison des champipis, rien n’interdit de les remplacer par des petites choses ramassées prudemment dans les bois) ;
  • 1 barquette d’allumettes de lardons fumés ;
  • 1 pâte feuilletée pur beurre déjà étalée ;
  • 1 pot moyen de crème fraiche épaisse (éventuellement un peu allégée) ;
  • 10 à 12 cl de crème liquide ;
  • du parmesan râpé ;
  • quelques brins de persil plat ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • poivre du moulin ;
  • du beurre pour le plat.

Passons à la notice de montage :

  1. Cuire les pommes de terre à l’eau, mais elles doivent rester fermes. Attendre qu’elles aient un peu refroidi pour les éplucher et les couper en rondelles fines, sinon c’est brûle-doigt.
  2. Préchauffer le four à 200°C.
  3. Faire revenir les lardons et les champignons coupés en petits morceaux dans une poêle (sans matière grasse, les lardons en dégagent suffisamment), ajouter l’ail haché ou pressé (le presse-ail est un outil de base), du poivre, et le persil ciselé ; prolonger la cuisson deux ou trois minutes, pas plus.
  4. Beurrer généreusement un moule à tarte à haut bord, si possible avec revêtement anti-adhésif (on n’est jamais trop prudent).
  5. Disposer deux couches de rondelles de patates au fond du moule, puis le mélange lardons champignons ; recouvrir d’une troisième couche de patates.
  6. Dans un saladier, battre à la fourchette les deux crèmes avec le parmesan et du poivre ; étaler cette crème sur la dernière couche de pommes de terre.
  7. Recouvrir le tout de la pâte feuilletée, comme pour une tarte tatin. Faire quelques petits trous dans la pâte pour qu’elle ne joue pas à la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le bœuf.
  8. Enfourner pour 25 à 30 mn : c’est prêt quand la pâte a une jolie couleur.
  9. Retourner la tarte dans une assiette sans vous brûler les mimines. Déguster chaud ou froid (température ambiante, pas de passage au frigo) avec une salade verte.

—> Illustration : planche du XVIIIe siècle, présentant la pomme de terre sous toutes les coutures.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s