Marcher le nez en l’air

Premier contact avec Manhattan : nous sortons de la gare Penn Station, jaillissant du train, enquillant les marches de l’escalier qui nous mène vers le grand jour, sac à dos … sur le dos, et trainant la valise. Pas trop le temps de sortir la boite à images, il faut avant tout savoir quelle direction prendre pour poser le barda à l’hôtel.

Nous sortons donc de la gare, en plein soleil, et c’est la verticalité qui me saisit d’abord, ainsi qu’un immense drapeau US sur un hôtel. L’impression d’entrer dans un film. Dès les premiers pas sur le trottoir, j’ai le nez en l’air. Et c’est ainsi ou presque pendant une semaine. Je remercie au passage la municipalité de New York, qui a réellement contraint les propriétaires de chiens à ramasser les déjections des toutous : les trottoirs sont sans danger, et c’est tant mieux.

Le nez en l’air pour des immeubles ordinaires, mais aussi pour les stars, tels le Flat Iron (en haut à droite de cette note) ou l’Empire State (ci-contre à gauche). Le nez en l’air pour choper des bouts d’arbres (il y a quelques terrasses sur les toits), compter les étages, voir le ciel se découper entre les bâtiments, voir tout simplement, jusqu’au vertige :

—> A cliquer : Gainsbourg chantant New York USA (1964)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s