La vache qui se la pète

Cow Parade de Bordeaux (7 juin – 14 septembre 2010)

On peut adorer le veau d’or et … jeter un œil sur  sa mère : La Diva (c’est son nom), œuvre du Bordelais Fabrice Normand (un homme de goût s’il en est), est réellement en or, du moins son cuir. Dorée à la feuille, la fifille, d’où le cordon de protection, bien utile quand on voit ce dont les cons sont capables pour casser les vaches (il y en a beaucoup qui ne paissent plus en ville pour cause de réparations). La belle est donc là, allongée dans une sensualité toute bovine (quoique …), juste devant son sponsor, The Regent (le Grand Hôtel de Bordeaux, palace de la place de la Comédie) :

De l’or, oui, mais aussi des zigouigouis qui brillent, du précieux, du cher, jusqu’au creux des oreilles. Au final, rien de clinquant, c’est classe, c’est tout :

Publicités

Collection # 54

La « Belle Poule » dans le port de Bordeaux (17 juin 2010)



What’s new ? [lundi 28 juin 2010, 10 h 50]

—> Illustration : SAÏD, Tangage, 19e siècle.

La vache qui aime les voyages

Cow Parade de Bordeaux (7 juin – 14 septembre 2010)

Sur le plan, cette meumeuh-là devait pâturer dans le centre commercial qui l’a financée. Mais l’herbe devait manquer de fraîcheur, les grands horizons semblaient trop loin à cette vache dont le seul plaisir dans la vie est le voyage. L’œuvre, intitulée La Baroudeuse and Cow, est donc visible sur les quais, ce qui lui sied davantage :

De loin, on voit des tâches roses. On craint même un plan gnangnan, genre grand mix entre fleurs des champs et layettes. En s’approchant, on distingue des formes vaguement géométriques, on sent bien que le « gnangnan petites fleurs des champs » n’est pas à l’ordre du jour :

C’est en s’approchant vraiment que l’on comprend : sur son dos, sur ses flancs, sur ses cornes, partout, l’animal porte des bouts de monde. L’aventure commence bien sûr à Bordeaux :

Et le voyage zappe de lieu en lieu, de l’Atlantique à la Méditerranée, du détroit de Malacca à New-York, de la Corse à Libourne, sous-préfecture de la Gironde, et c’est le jeu des cartes qui se succèdent de façon aléatoire qui fait de cette vache-là un joyeux moment de lecture :

Diaporam’art # 12

La guerre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

What’s new ? [samedi 26 juin 2010, 13 h 55]

—> Illustration : d’après C.A. PABST, Noce alsacienne, 19e siècle.

L’avion fait son show

Dans le cadre des festivités liées au centenaire de l’aviation à Mérignac, le plus gros zoiseau d’Airbus est venu présenter ses hommages aux Bordelais aussi nombreux qu’enthousiastes samedi dernier. Que le ciel oscille entre toutes les nuances de gris, qu’il pleuve, qu’il vente, cela n’a gêné personne (ou si peu …). La bête est imposante, et elle le sait : un joli show au moment de repartir à la maison, ce bel A380 de démo faisant des ronds dans le ciel pour montrer à quel point il sait bien voler.

Vodpod videos no longer available.