Rose mauve

Au début de sa jeune vie de fleur, alors que le bouton la démange encore, la rose semble naïvement … rose ! Autant dire banale, attendue, mais jolie quand même :

En grandissant et en épanouissant ses charmes de jeune adulte, sa couleur devient plus soutenue, elle affirme sa personnalité de fleur pas tout à fait comme ses sœurs. Elle attire le regard par sa teinte atypique, rose sortie d’un film de science-fiction ou d’un roman fantastique, une couleur pas assez vraie pour être celle d’une rose :

C’est lorsque sa maturité s’affirme pleinement, alors que la vieillesse la guette au coin de l’épine, qu’elle prend vraiment cette couleur surprenante, et triste un peu aussi, qu’est le mauve :

Toute une série de rosiers mauves a ainsi été plantée à Bordeaux l’an dernier (ou était-ce il y a deux ans déjà ?) à gauche du miroir d’eau des quais lorsqu’on a la Garonne dans le dos. Certains diront peut-être que c’est une variété banale, qu’ils ont la même chose dans leur jardin, peut-être, mais cette couleur m’a suffisamment surprise pour que j’en dise deux mots ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s