Les couettes de l’oiseau

Après la manif de rigueur en ce jour et un chouette déjeuner sur la terrasse, activités de plein air et sous ciel bleu (ou presque) alors que dame météo nous promettait douches et grand frais, nous avons ressenti un fort besoin d’effectuer une vraie marche à pied, à un rythme soutenu et avec du paysage autour. Résultat : la partie du sentier du littoral qui borde une partie du parc ornithologique du Teich, là où il y a des cigognes. La cigogne, c’est banal, je préfère vous montrer un autre zozio, que je ne connaissais que de nom : le grèbe huppé. Assez peu farouche a priori, il est facilement reconnaissable à ses deux petites couettes, façon gamine des années yé-yé allant à sa première suprise-partie :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s