La Sorgue [2/4]

La Sorgue dévale la pente façon torrent, avec plus de fougue encore au printemps qu’à l’été, mais jamais elle ne s’assèche et rarement sort de son lit : plus facile à vivre qu’elle n’en a l’air. Selon les aléas du relief et les aménagements successifs, elle bouillonne ou se pose, sa transparence nous laissant admirer ses reflets verts :

Une telle énergie ne laisse personne indifférent. La commune de Fontaine-de-Vaucluse lui doit son nom et sa fortune, et ce n’est pas d’aujourd’hui. Actuellement, c’est bien sûr le tourisme qui a pris la main, mais le torrent dément sert aussi de terrain de jeux pour sportifs aimant beaucoup l’eau, et pas seulement dans le pastis. Ce même terrain de jeu est aussi utilisé pour les entraînements de diverses activités de sauvetage : dans la petite vidéo muette, on voit ainsi un sauveteur du SDIS qui lutte tant bien que mal dans le courant. Plus tôt dans l’histoire, l’énergie débordante de la rivière a permis d’alimenter des roues à aube qui, ici, alimentaient une papeterie. Depuis les années 1950, cette activité est plutôt folklorique, mais les roues sont restées.

Vodpod videos no longer available.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s