Après avoir envisagé de tartiner de l’écran total sur le dos des mémères à chienchiens (lien vers la note en question), et avoir finalement renoncé pour cause de date d’embauche peu compatible avec mes projets estivaux, je me tourne aujourd’hui vers le job d’allumeur de réverbère. Réverbère au singulier, faut pas faire de l’excès de zèle non plus. Il n’est pas davantage question de trimer non stop comme l’allumeur de réverbère du Petit Prince, condamné à allumer et éteindre sans arrêt parce-que sa planète est trop petite (piqûre de rappel ici).
C’est beaucoup plus simple : pour allumer la loupiote, il suffit de marcher sur un trottoir toulousain. Le seul problème, c’est que ce n’est pas même pas payé … Et après ça on va dire que le chômage augmente … pfff !

—> Preuve que c’est pas du baratin : la note du blog qui a livré l’info.

Une réflexion sur “Allumeur de réverbère, c’est le pied !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s