Week-end pourri, qu’ils ont dit …

Si nous avions un seul instant fait confiance aux prévisions météo, nous serions restés à Bordeaux, à nous morfondre comme deux rats morts, voire pire, à bosser. Il ne faut pas plus écouter le bulletin météo que se fier à son horoscope : dans les deux cas, c’est du folklore.
Nous sommes arrivés sur Oléron samedi midi. Sur la route, le ciel était gris et de grosses gouttes de pluie faisaient une concurrence sonore déloyale à Massilia Sound System qui emplissait l’habitacle. Arrivés près du but, le ciel se déchira ; éclairé de soleil, le clocher de Marennes semblait fluorescent : sur l’île, le ciel était bleu, comme d’hab, et il l’est resté trois jours.
Nous avons gambadé sur les plages, senti l’odeur des arbres, circulé à vélo, magnifiquement bien dîné dans Les Jardins d’Aliénor (lien dans la colonne de droite), regardé l’océan, et accessoirement trouvé que le vent soutenu de dimanche seyait bien à certains sports (photo et vidéo illustrant cette note). Pour finir, nous avons grillé des sardines et dîné dehors ce soir, dans notre petit jardinet bordelais, alors que notre pommier vient de sortir sa première fleur.

Vodpod videos no longer available.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s