Traces de pas dans le sable

Le sable est parfois mou, très mou, d’autres avant nous y ont enfoncé le peton jusqu’à la cheville :

La pente est forte, il faut monter, grimper, en y mettant les mains s’il le faut. C’est en partie à quatre pattes que nous avons vaincu une des pentes les plus raides de la dune du Pyla. Du côté des traces, ça tient presque du bulldozer :

Mais quel plaisir une fois en haut ! Traces de pas en pattes de mouche, un peu partout sur ce gigantesque tas de sable qu’est notre dune. Vers le sud, on a le soleil dans l’œil et la pente est encore assez forte :

Vers le nord, on a l’impression de marcher en suivant une pente très douce, on voit le Bassin au loin, un peu flou comme souvent quand il fait très beau :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s