L’art est dans la rue

Le quartier de Bacalan est le plus vaste de Bordeaux. C’est aussi le quartier du port, celui des bassins à flot, des anciens chantiers navals (les deux formes de radoub existent encore, on les voit nettement sur la carte en bas de la note), des industries aujourd’hui disparues qui ont laissé place à des friches, des ruines de ferraille et de béton où la végétation brandit ses ronces.
Pour toutes ces raisons, c’est aussi un quartier un peu isolé, un quartier de palissades et de murs sales, un quartier qui fut longtemps à l’abandon (mais projets en cours : le nouveau pont reliant les deux rives de la Garonne, dont la première pierre a été posée hier, l’idée d’un musée du vin à l’emplacement de l’actuelle fourrière, etc). C’est enfin un quartier béni pour les artistes de la bombe, les rois du street-art, qui ont trouvé, dans la rue des Etrangers, un terrain de jeu formidable. L’œuvre est éclectique, colorée, très BD, un petit peu angoissante aussi (notamment les masques à gaz dans ce qu’on peut voir d’un bâtiment désaffecté mais inaccessible). Diaporama réalisé aujourd’hui même :

Vodpod videos no longer available.

—> A cliquer : un diaporama commenté montrant deux artistes à l’œuvre.

Advertisements

Une réflexion sur “L’art est dans la rue

  1. A Grenoble, c’est le long de l’Isère, au bord de la piste cyclable, sur le mur qui soutient l’autoroute. La fresque en perpétuelle évolution s’étale sur des centaines de mètres. Certains grafs sont magnifiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s