Des mots enflammés

logoEVENTO (1ère biennale d’art contemporain – Bordeaux- 9 au 18 octobre 2009)

MAP OFFICE, La nuit désenchantée

Map Office est le nom d’un collectif international aujourd’hui basé à Hong-Kong. L’essentiel de son travail repose sur la maîtrise du feu, ou comment faire passer des messages, poétiques ou non, via la pyrotechnie.

Redim-0

La performance d’hier soir (rebelote ce soir à 21 h 45 sur les quais au pied de la passerelle) consistait à enflammer une phrase disposée autour de deux arbres :

Vodpod videos no longer available.

Le feu reste un élément absolument fascinant. Les lettres une à une s’enflamment, ça va très vite, les flammes gomment le sens des mots qui ne sont quasiment plus lisibles (on lit encore « slave », c’est-à-dire « esclave »). Je pense pendant un temps bref à ces abominations des régimes totalitaires : les autodafés, ces cérémonies où des livres sont brûlés dans d’immenses feux qui ne sont pas de joie.

Redim-1

Le spectacle dure ce que dure le feu sur les lettres : peu de temps, mais au final, alors que tout redevient sombre et se refroidit lentement, les lettres sont à nouveau visibles. Le feu n’a pas détruit mais seulement éclairé une phrase que je n’ai pas déchiffrée.

Redim-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s