Des cheveux sans tête

En entrant dans la petite cour du Musée des Arts décoratifs de Bordeaux, j’ai eu le sentiment de voir le Cousin Machin, le personnage tout en cheveux de la Famille Addams, ou alors deux fauteuils atypiques. On a les références qu’on peut. De plus près, l’œuvre de Sandrine Saiah s’avère plus subtile. Intitulée Corps à corps, cette sculpture présente en effet deux armatures métalliques représentant des corps humains, celles-ci étant recouvertes de fils de propylène blanc pour un personnage, noir pour l’autre. Corps à corps, mais sans se toucher vraiment, tout en donnant l’impression, selon l’angle dans lequel on se place, de deux individus en pleine discussion ou prêts à se battre. Deux individus, c’est indéniable, mais sans tête. Le combat entre noir et blanc fut-il un combat à mort ?

Redim-1

Tout comme onze autres œuvres, Corps à corps s’inscrit dans la manifestation Sculptures en ville, à Bordeaux jusqu’à fin août.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s