Mon mari m’a invitée au bordel

C’était un soir d’avril, un soir pluvieux où on se dit que, puisque du liquide nous tombe dessus, autant qu’il en entre aussi à l’intérieur de nos petits corps frileux. Pas de l’eau, certes. A Berlin, certes aussi. Le bar est bien connu des frenchies de la ville, et il s’agit effectivement d’une ancienne maison close, d’où le nom : "Madame Claude".
Coup classique dans les lieux branchouilles berlinois : les sièges sont défoncés et l’éclairage très faible. On peut y écouter de la musique, y boire pas mal, y papoter, tout cela sur et sous du mobilier de récup’. En effet, ce bar a une déco inversée : fauteuils et tables pieds en l’air, meubles collés au plafond, etc. Rigolo.

—> A cliquer :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s