Le port ostréicole d’Andernos

Les quartiers ostréicoles du Bassin d’Arcachon sont tous différents : baraques en bois sombre bien alignées à Gujan-Mestras, cabanes de bois colorées dans le très chic village de L’Herbe sur la non moins chic presqu’île du Cap Ferret, alignement de petites maisons blanches aux portes de couleurs à Andernos.

Ce quartier-là est par contre plus polyvalent que les autres sites de conditionnement et de vente des huîtres. Outre les cabanes (c’est le terme consacré) spécialement dédiées à cette activité et la trentaine de bateaux permettant aux ostréiculteurs de se rendre sur les parcs, ce petit coin d’Andernos est aussi un minuscule port de pêche, un port de plaisance (à vue de nez : une centaine de bateaux), et un haut lieu de la tambouille locale. Des bâtiments mi-parpaings mi-bois, plus hauts et plus vastes que les cabanes blanches, abritent une poissonnerie, des restos de styles variés mais a priori tous bons, allant de la simple dégustation de fruits de mer avec verre de blanc, à la table nettement plus gastronomique.

Les petites cabanes blanches elles-mêmes, malgré leur apparente uniformité, varient les plaisirs et peuvent, à l’occasion, servir une douzaine de numéro 3 du Banc d’Arguin accompagnée d’un verre d’entre-deux-mers au touriste de passage.
Pour finir cette note, un diaporama de 19 photos prises hier en fin d’après-midi :

Une réflexion sur “Le port ostréicole d’Andernos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s